A propos
Beyond the Pale
Comment recréer un passé qui n’a pas été documenté ? Comment définir une vie ? Ma mère s’est immergée pendant plusieurs années dans des recherches généalogiques. Cela ne m’intéressait pas particulièrement, car j’étais troublée par la façon dont l’histoire officielle réduit souvent la vie d’une personne à quelques lignes dans un vieux livre moisi. Puis, ma mère a découvert quelque chose qui a piqué ma curiosité: une ancêtre hors la loi dotée d’un passé mystérieux. Dans Beyond the Pale, j’ai inventé la vie et la mort de mon arrière-grand-tante, Kate Tubridy. Nous n’étions pas au courant de son existence jusqu’à ce que ma mère trouve son certificat de décès émis par l’asile Saint-Jean-de-Dieu de Longue-Pointe, Québec. Elle est née dans le comté de Clare, en Irlande, dans les années 1860, et est décédée à Longue-Pointe à la fin des années 1890. Que s’est-il passé entre-temps ? À partir de films et de photos de la fin du dix-neuvième et du début du vingtième siècle, je propose des fictions possibles, des chemins que Kate aurait pu emprunter avant d’être enfermée dans un asile pendant le dernier tiers de sa vie. À l’heure où j’écris ces mots, je n’ai pas encore réussi à retrouver les antécédents judiciaires qui expliqueraient son internement. Je dois donc inventer la partie manquante de l’histoire. Lorsque j’ai commencé à m’attarder à des histoires qui jusqu’alors ne m’avaient pas interpellée, le processus de recherche dans les archives est devenu lui-même un personnage invisible du vidéo. Après un examen assidu des matériaux filmiques de Bibliothèque et Archives Canada (BAC), j’ai suivi les indices de l’affaire et découvert de nouveaux faits sur la vie de Kate dans diverses archives du Québec. En visionnant les plus vieux films de la collection de BAC, je me suis particulièrement intéressée à la représentation des femmes à l’époque pré hollywoodienne. J’y ai puisé des images inhabituelles de femmes pour animer les parcours possibles de ma protagoniste. Grâce à une perspective socioconstructiviste, Beyond the Pale suggère que l’identité et l’expérience sont toujours en processus. Nous tissons des histoires et des fictions pour donner un sens à ce qui est instable : la mémoire, l’histoire, la vérité.
Artist/Director: 
Maureen Bradley

Bio: 
Artiste, enseignante et commissaire, Maureen Bradley a réalisé trente-deux courts métrages et vidéos qui ont été présentés dans divers festivals et galeries à travers le monde. Ses oeuvres ont fait l’objet de rétrospectives à Ottawa, à Winnipeg, à Edmonton et à Vancouver, et deux de ses vidéos ont été présentées au MOMA (New York). Elle adopte différentes approches stylistiques et formelles telles que le drame, le documentaire, l’expérimental et la création en ligne. Bradley a participé à l’atelier Women in the Director’s Chair au Banff Centre en 2002. Elle est présidente de la CineVic Society of Independent Filmmakers et, depuis presque vingt ans, elle participe à la culture canadienne de centres d’artistes autogérés, notamment Image et Nation, Out On Screen, Video In Studios, Saskatchewan Filmpool et IMAA.
City, Province: 
Victoria, British Columbia
Original Media: 
MiniDV
Year Produced: 
2010
Genre: 
Documentary

Website © 2014 SAW Video Association
Centre d'art médiatique SAW Video
67, rue Nicholas, Ottawa (Ontario) K1N 7B9 Canada
t 613-238-7648
e sawvideo@sawvideo.com