A propos

 

 

 

 



 

 

ON AIR

Geneviève Thauvette
Le passage souterrain du pont Plaza, rue Elgin et rue Wellington
Le 20 septembre 2014, 18 h 20 à 4 hr 21
Entrée gratuite
 

Les scènes de crash sont habituellement supprimées des films que l’on passe à bord des avions. Veuillez vous asseoir pour visionner On Air, où l’on vous invite à découvrir ces scènes dans l’obscurité d'une cabine d'avion tout en écoutant les contrôleurs aériens affronter de réelles difficultés techniques.

Cette installation, qui se présente sous la forme d’une cabine d’avion et d’une salle de cinéma, permet de vivre une expérience secouante qui porte à s’interroger sur le plaisir qui vient avec la capitalisation des tragédies. Les films d’accidents d'avion sont un genre en soi, qui fait appel aux angoisses que beaucoup ressentent quant il est question de prendre l’avion. Ici, des clips à peine perceptibles de ces films se mêlent à des vidéos de consignes de sécurité et à des scènes de vol paisible dans le tissu flottant d’un ciel d’éther. Les limites entre le vrai et le faux, entre le monde protégé et celui du tragique se brouillent à force de fusionner les unes avec les autres, un peu comme cela arrive lorsque nous sommes aux prises avec les vives émotions — d’anxiété, de doute, de superstition — qui entourent l’expérience de prendre l’avion.

En plus d’enregistrements sonores de voix de contrôleurs aériens et de conversations se déroulant dans une cabine de pilotage, une paire d'écouteurs accompagnant chaque siège diffusera une fréquence tonale continue de 19 Hz. Simulant le bourdonnement d’un avion, cette fréquence créera une légère pression dans les oreilles. Il a été prouvé scientifiquement (bien que cela ait été également contesté) que cette fréquence, aussi connue sous le nom de fréquence fantôme ou fréquence de la peur, provoque de la peur et de l’anxiété chez l’auditeur, et est souvent associée à des endroits hantés.

On Air recrée l’expérience de prendre l’avion pour immerger le public et l’inciter, de manière peut-être un peu plus intense que d’habitude, à s’interroger sur ses réactions face aux catastrophes, et sur le fait de recourir aux médias pour en faire l’expérience.

* Veuillez noter que cette installation est destinée à un public averti.

Présenté par SAW Video Media Art Centre en partenariat avec Nuit Blanche Ottawa+Gatineau

En conjonction avec l’installation, SAW Video s’associera avec PDA Projects pour présenter Technical Difficulties: On Air and Other Disasters, une causerie illustrée de Geneviève Thauvette, où elle offrira notamment un avant-goût de certains éléments audiovisuels de On Air. La causerie aura lieu le 17 septembre à 19h30, dans les locaux de PDA Projects (361-4, rue Elgin).

À propos de Geneviève Thauvette :

Les photographies de Geneviève Thauvette ont été exposées à travers le monde, notamment lors de la 17e édition du Japan Media Arts Festival, au Festival international des arts à Perth (Australie), aux Jeux olympiques d'hiver de 2010 à Vancouver, et aux VIe Jeux de la Francophonie à Beyrouth où elle a remporté la médaille d’or pour le Canada. Les photos de la série Les quintuplées Dionne ont été acquises par le Musée canadien des civilisations et par la collection d’œuvres d’art de la Ville d’Ottawa. Thauvette a remporté le prix FlashForward 2013 pour les artistes de la relève, et elle s’est mérité plusieurs bourses, dont une subvention de projet en 2011 du CAO. Lors de la Nuit Blanche d’Ottawa, Thauvette a présenté la performance Le gâteau ou la mort, qui a fait l'objet d'un documentaire de Radio-Canada (Rendez-vous Artv). En 2012, elle a sillonné le Canada, Haïti et la Sainte-Lucie pour sélectionner les artistes participants aux VIIe Jeux de la Francophonie. Elle a en outre été choisie par l'OIF comme membre de jury en photographie lors des Jeux à Nice cet automne dernier. Thauvette est représentée par la Galerie BAC et St-Laurent + Hill.


Website © 2014 SAW Video Association
Centre d'art médiatique SAW Video
67, rue Nicholas, Ottawa (Ontario) K1N 7B9 Canada
t 613-238-7648
e sawvideo@sawvideo.com