A propos

Le 3 février 2017, à 20h

Théâtre de la Cour des arts, 2, avenue Daly, Ottawa

Entrée libre (contribution suggérée : 5 $)

Discussion avec le public après la projection| Réception | DJ

Rafraîchissements | Bar payant

Artistes à l’affiche : Leslie Marshall, Karim Ayari, Eric Walker, Anna Eyler, Alexandra Noble, Miles Rufelds, Philip Rose.

This event is generously supported by 

 and part of 

 

 

1. Running For Your LoveTIMEKODE remix Freak Motif feat. Lady C – Lesley Marshall

Le vidéo-clip réalisé par Lesley Marshall à partir de la chanson « Running for Your Love », un remix produit par le groupe TIMEKODE d’Ottawa, est une expérience audiovisuelle très dense composée d’extraits d’actualités sur la brutalité policière, de reconstitutions d’arrestations et de manifestations, et de scènes du mouvement Black Lives Matter. Parmi ce flot d’images, Marshall suit une joggeuse qui court à travers Montréal en essayant de contourner la présence constante de la violence sanctionnée par l’État.

 

2. Before Me – Karim Ayari

Dans le court-métrage Before Me, le cinéaste Karim Ayari explore des problématiques raciales en introduisant le spectateur dans la vie d’un jeune garçon nommé Mathis, qui lutte pour l’acceptation et la compréhension des différences en dépit de l’attitude xénophobe de son père.

 

3. The View from Point Pleasant – Eric Walker

View From Point Pleasant d’Eric Walker a été tournée à Halifax, en Nouvelle-Écosse, alors que l’artiste, en résidence au sein des Forces canadiennes, séjournait à bord du navire de guerre NCSM Halifax. Dans cette vidéo documentaire, Walker réussit à se fondre dans son entourage et à offrir un portrait unique, attentif et parfois humoristique de l’équipage qui accomplit sa routine quotidienne.

 

4. How to Explain Love to a Tape Measure – Anna Eyler

Le film d’animation How to Explain Love to a Tape Measure se déroule dans un environnement marin mais totalement virtuel. Combinant des images générées par ordinateur avec des environnements en ligne préexistants, Eyler présente une série de vignettes où d’étranges formes géométriques et amorphes copulent les unes avec les autres en eaux peu profondes, le long de la côte. Ce film d’animation muet qu’Eyler qualifie de « documentaire sur la nature et peep-show », remet en question les notions de genre et d’identité sexuelles normatives qui prévalent encore dans les environnements en ligne.

* L’œuvre d’Eyler sera présentée en boucle au studio du théâtre de la Cour des arts pendant toute la soirée.

5. Taken – Alexandra Noble

Le documentaire Taken a été produit en 2016 dans le cadre du programme JumpStart de SAW Video, lequel finance et appuie des cinéastes désireux de créer leur premier film. Cette première réalisation d’Alexandra Noble porte sur un être surnaturel du nom de Maria Nico, dont les activités sont inextricablement liées à la mythologie d’une petite ville de l’île de Siquijor, aux Philippines.

 

6. Its Mouth Only Grows: Part 1 – Miles Rufelds

Dans cette œuvre contemplative de Miles Rufelds, le spectateur découvre une série d’objets dont les relations les uns avec les autres demeurent floues, mais qui sont reliés par ce que Rufelds appelle « un vague récit de découverte, de transmutation et de naissance ». À la faveur d’un éclairage dramatique, fruits, légumes et machines coexistent dans un étrange état de suspension, dans une atmosphère mystérieuse, irréelle.



7. CINEGEL Colour Correction System – Philip Rose

Philip Rose a tourné ce film muet d’une minute à l’aide d’une caméra 16mm, d’une boîte à lumière et de petits bouts de filtres de correction de la couleur. Il résulte de ce rigoureux travail d’animation une cascade de formes géométriques qui interagissent en produisant un tourbillon d’effets optiques psychédéliques.

 

 

BIOS

Lesley Marshall est une artiste médiatique primée qui se spécialise en marketing promotionnel, documentation, vidéos musicales et commissariat en arts médiatiques. Elle possède une formation en théâtre et en arts visuels, et elle détient un baccalauréat en communications et médias.

Karim Ayari est un jeune cinéaste canadien né à Ottawa. Il est diplômé en communications (Université d’Ottawa) et en radiodiffusion (La Cité collégiale). Ses courts métrages ont fait l’objet de nombreuses télédiffusions à travers le Canada.

Eric Walker a étudié la vidéo expérimentale avec Dara Birnbaum au Nova Scotia College of Art and Design. Ses œuvres figurent dans de nombreuses collections publiques et privées. Ses créations en arts médiatiques ont été a présentées au festival Images à Toronto et au FIFA à Montréal, et elles sont distribuées par Vtape.

Anna Eyler est une artiste pluridisciplinaire basée à Montréal, au Québec. Œuvrant dans le domaine de la performance, des nouveaux médias et de l’installation, elle s’intéresse aux nouvelles disciplines qui naissent dans notre monde de plus en plus technologiquement développé. Eyler détient un baccalauréat en études religieuses et en histoire de l’art de l'Université Carleton (2010), et un baccalauréat en beaux-arts de l’Université d’Ottawa (2015).

Avec ce docu-journal, Alexandra Noble expérimente pour la première fois la création vidéo et l’écriture documentaire. Ce projet est le fruit d’une subvention JumpStart de SAW Video qui lui a permis de s’initier à la production vidéo, à la création sonore et au montage vidéo.

Miles Rufelds est un artiste multidisciplinaire basé à Montréal. Il a obtenu en 2015 un baccalauréat en beaux-arts de l’Université d’Ottawa. Dans sa pratique, Miles poursuit une exploration formelle et conceptuelle de la vidéo, mais il explore également la photographie, la sculpture, les arts médiatiques et la création sonore.

Depuis plus de vingt ans, Philip Rose œuvre activement au sein de la communauté des arts médiatiques d’Ottawa / Gatineau. Il a présenté ses monobandes et ses installations vidéo au Canada et à l’étranger.


Website © 2014 SAW Video Association
Centre d'art médiatique SAW Video
67, rue Nicholas, Ottawa (Ontario) K1N 7B9 Canada
t 613-238-7648
e sawvideo@sawvideo.com